Nature et photographie

DSC_1120.JPG

Ma chère Sandra Collet me propose de relever un joli défi : 7 jours une photo des beautés de la nature. Le challenge « Nature et photographie » est beau, mais la semaine va être rude ; je ne relève le gant que pour ce soir (mais n’hésitez pas à me dire si vous voulez que je vous désigne !). Pour me rattraper, je vous raconte pourquoi cette nature-là.
J’ai choisi une petite photo, prise depuis la fenêtre du séchoir à tabac de mes grands-parents, à Orliaguet (24), en plein Périgord noir, et bien sûr, en pleine nature. C’est un tout petit village (on devine qu’il n’a que cinquante âmes), et on voit, au fond, les pechs, nos collines de là-bas.


Je n’ai jamais vu de tabac sécher, mais j’ai vu des photos de ma mère le portant, d’autres de tracteurs (ça, j’en ai un peu fait, sur les genoux de mon grand-père, enfin, je le croyais), et le bâtiment lui-même n’est plus un hangar, on en fait une petite maison, parce que les familles s’agrandissent, de génération en génération. En Dordogne, quand je vais chez mes grands-parents, leurs voix chantent le patois, même s’ils me parlent en français, le plus souvent — et païcheté pauvre drôle de ma grand-mère, quand je dois me tenir à carreau. On mange du pain avec un goût qu’on n’a pas ailleurs, celui avec lequel on fait les soupes et les grandes tartines de chocolat râpé. Je n’ai jamais vraiment été sarcler les champs comme ma mère a dû le faire — privilège de citadine.

https://soundcloud.com/tags/papi%20mamie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s