Visages villages, et la mort des figures

La discussion avec Pierre-Élie ne cesse, preuve qu’elle achoppe: j’en viens à me demander si, au-delà de la question littéraire, ce n’est pas autour de la question de la figure, voire de l’intellectuel qu’elle débouche – la mort hier de Genette n’y est pas pour rien. C’est que, peut-être, la question ne se pose pas tant entre école et créativité des marges – il y aurait de la créativité littéraire aujourd’hui, il faut la rechercher, avoir un regard plus généreux, et produire soi-même – mais entre figure et groupe – et là, la question se fait politique. Il est de plus en plus banal de voir, après la fin théorique de l’auteur, celle, médiatique, de l’intellectuel: la chose est certainement, pour une bonne part, liée à la spécialisation de l’université, à la soumission aux critères d’excellence en mots-clefs comme à la réduction générale des thèses de sciences humaines – depuis la fin de la thèse d’état jusqu’au raccourcissement en contrat doctoral aterisé et alourdi de la nécessité d’enrichir son C.V. D’autres choses me semblent importantes dans la mort des figures, des grandes figures – des héros/héraults de la pensée. La fin de la théorie, de la possibilité de grands systèmes, serait une des explications à cette fin des grandes figures: qui pour remplacer Foucault ou Derrida ? La médiatisation de quelques universitaires de gauche passe plus par la vulgarisation que par la production: Mathilde Larrère tweete avec bonheur, mais elle ne renouvelle pas l’histoire; Françoise Lavocat, dans un ouvrage très remarqué et estimé, propose essentiellement une grande synthèse des questions liées à la fiction dans son récent Fait et fiction. Il faudrait regarder du côté de l’international: Frederic Jamson passe en France presqu’inaperçu – et il n’est pas non plus tout jeune. La réorganisation de la recherche en projets plutôt qu’en postes (l’ANR plutôt que le CNRS, pour faire court) pourrait éclaircir cet état de fait: on assisterait, dans le champ des sciences humaines comme elles sont médiatisées, au passage de la pensée théorique à celle du mode d’emploi ou de la monographie. L’université serait-elle devenue myope ?

La fin de la grande figure, du visage reconnu, du nom dont on parsème les articles, pourrait aussi signer un autre fait: la figure me semble se démultiplier en visages, parfois assemblés en villages. Ce qui s’achève avec la mort de Genette, et avant la sienne, celle de Barthes, c’est peut-être une organisation en groupe autour d’un leader ou d’une tête à penser – le M.L.F., déjà, par sa structure en micro-groupes, s’est élaboré contre ce modèle. S’il se retrouve en pop culture, par exemple autour de Rihanna ou de Beyoncé, le champ politique semble incapable de retrouver ce modèle autrement que par autoritarisme – comme le montre le fréquent recours aux ordonnances et au refus de parlementarisme actuel. Il me semble que ce mouvement s’explique en outre par l’importance donnée à l’autodétermination dans les luttes politiques de gauche – en oubliant les classes sociales. C’est, je voudrais en proposer l’hypothèse, cette construction du politique sur l’individu anonyme et décisionnaire, qui fonde cette dissolution des grandes figures. Il en résulte de lourds inconvénients, en termes de stratégies politiques: une visibilité moindre – quelles seraient les personnalités jouant le rôle de porte-paroles? –, une théorisation composite, faite de bric et de broc, parfois jusqu’à l’incohérence, le manque d’un élan potentiellement fédérateur. C’est que, peut-être, derrière la perte des visages, c’est la construction des villages qu’il faut observer: l’anonymat des Camille de la Z.A.D. et des black blocs, pour une autre pensée du collectif.

2 réflexions sur “Visages villages, et la mort des figures

  1. Ping : La chance du présent – ex cursus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s