Coucou les filles

L. ferma la porte de la cuisine, ni trop fort, ni trop doucement : il fallait que le geste reste parfaitement normal. Elle ouvrit l’ordinateur, retrouva dans ses onglets celui qu’elle avait gardé de côté, et dont l’URL s’était ouverte après l’avoir flashé, assise sur le banc de l’arrêt du bus, un sticker qui l’avait intriguée.

« Coucou les filles ! » brailla le sourire gigantesque d’une jeune femme. Agacée, elle commença à vouloir fermer l’onglet – encore une de ces commcamp invasives, qui cherchaient à provoquer l’émotion d’un mystère pour masquer le vide d’un nouveau produit, l’ennui d’une politique. Une étrangeté la retint : la femme qui apparaissait à l’écran n’était pas maquillée, et non malade comme elle l’avait d’abord cru. Le baratin se poursuivait pourtant, tout en aigus – « j’espère que vous allez bien, moi ça va… » – toute la féminité compostée qu’elle s’efforçait d’éviter. Intriguée, elle attendit : « Alors, je voudrais aujourd’hui vous expliquer comment écouter des émissions clandestines sans être repérée. Vous allez voir, c’est facile : il suffit d’une radio, la prochaine fois, je vous donne mes dix fréquences préférées, n’hésitez pas à vous les partager ! » – pas de commentaires, ceux-ci étaient désactivés, mais en déroulant la description, L. trouva un autre lien, visiblement un forum. La jeune femme continuait, et expliquait maintenant comment trouver un vieux transistor pour bricoler une radio de cuisine, modèle discret, à conserver dans un tiroir. L. se surprit à noter mentalement les différentes pièces nécessaires – il lui fallait justement passer commande pour les courses de la semaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s