Et comment

Et comment pourrais-je ne pas avoir envie de me répandre, quand le ciel tombe en nuit et en vertiges, et quand je ne sais ce que je veux, mais que je vois aux côtés de qui je voudrais dormir – et aimer à loisir

Et comment saurais-je ce que je veux, quand je sais ni qui je suis, ni comment je voudrais, une nouvelle fois, me réinventer

Pour t’aimer à loisir et dans le travail

De quelque chose à naître et qui n’a pas de nom, et qu’on inventera peut-être.

Un creux dans le lit singe ta présence, et ton souffle pèse comme une ombre

J’essaie de retenir mes mots – j’ai si peur que tu t’envoles.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s