En route.

Et on commence la grande épopée – on va tenter d’entrer dans un bus.

Cinq minutes d’attente encore, et tout le monde se presse déjà… Le départ est cahotique –moi-même suspendue tout en pesanteur.  Les embarras banlieusards ont raison de moi: je descends sitôt le pont passé – encore 4 kilomètres jusqu’à Auber, le crachin remplaçant maintenant la queue diffuse.

Une cigarette, un coup de fil: je pars à la recherche de mes quelques reliquats d’humanité, pensant à cette femme qui n’a pu supporter que j’ai un corps, et qui l’a méthodiquement élimé en coups de sac adroitement placés.

La route est droite, mais la pente est raide, me dis-je, cherchant en vain le paquet de mes cigarettes, probablement tombé dans une des flaques que j’ai pris soin d’éviter.
La matérialité des corps se fait plus dense au fur et à mesure de ma marche – crachin dehors, crachin dedans, j’envisage un renoncement, un retour, la couette salvatrice et les charmes du chocolat, dégustés dans un élevage de chèvres, loin de toute civilisation.
Il me reste le cruel espoir de la pente descendante, cruelle allégorie de mes peines de cœur, de corps et d’encore marcher.
Plus loin, j’entends le clairon salvateur : le bus que j’ai quitté, sitôt rattrapé sitôt semé, une foule en maladie auto-immune.
Je poursuis ma route, slalomant entre les nids de poule et les poussettes – un coup un livreur, un coup un éboueur. J’esquive, non sans torsion, un sdf qui simule l’ivresse pour me toucher la poitrine.
Il reste, au fond de ma besace, quelques vivres dont la pensée me réconforte, ta chemise dont le col dépasse de ton pull, ta voix dont je ménage le souvenir.
La première station qui aurait dû me permettre une téléportation douloureuse est fermée: quelques errements m’offrent enfin l’accès à la tristesse des couloirs.

 

Une réflexion sur “En route.

  1. Ping : On se lève. – ex cursus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s