La « justice des hommes ».

« C’est la justice des hommes ».

L’ombre entourait le cabinet. Quelque chose de lumineux apparaissait par le rai de la porte, l’espoir d’un lointain qui s’offrait.

La pièce était sombre, la nuit tombait, et mes yeux parcouraient les méandres du tapis. Je repensais à ces paroles, qui résonnaient encore dans la rue parcourue, le long du bus et jusque dans mon lit.

La justice des hommes, j’arrivais à l’accepter, dans toute son inhumanité vile et imparfaite, par ses erreurs et son manque d’égards – mais aussi parce que j’entendais, dans ce syntagme, une justice qui ne la rendait pas aux femmes. Je voyais qu’il me fallait l’accepter, comme on demande toujours aux mères et aux sœurs leur indulgence, aux aimées leur pardon, et qu’il y avait peut-être un sentiment, bien illusoire, de grandeur dans ce qui nous foule aux pieds, qu’il fallait préserver, parce que c’était là qu’on pouvait garder quelque chose comme une humanité, et la possibilité d’être au monde. La justice dans son impertinence, le non-lieu comme le renvoi à une vilaine utopie – vous avez rêvé, Mademoiselle, ce n’était pas si grave, pas au point d’en faire quelque chose – me semblait alors aussi pardonnable dans sa cruauté, que ma grand-mère qui voulait, de ses quatre petits-enfants, me faire mettre seule la table, parce que j’étais la seule fille née d’une fille.

Et en rentrant, pensant à cette justice que l’on aurait pu croire humaine quand elle n’était que masculine, et qu’il me fallait comprendre-pour-accepter – je ne le digère toujours pas, je le régurgite juste ailleurs, quand on croit voir autre chose –, j’ai eu la brève illusion qu’il serait possible d’admettre que ces grands enfants ne voyaient pas qu’ils jouaient les bourreaux.

Derrière la justice des hommes, on n’a pas trop de mal, pourtant, à esquisser la souffrance des souris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s