Internet et le féminisme (2) : La campagne contre le harcèlement de rue

Second volet du dossier Internet et le féminisme, entamé ici, l’apparition rapide de la notion de « harcèlement de rue » montre un cas concret de campagne militante féministe réussie. L’apparition du terme de « harcèlement de rue » est en effet récente et relativement datable : l’expression remonte à 2012 et elle est rapidement passée dans le langage courant. Pourtant, le phénomène qui est alors décrit est bien plus ancien. Récapituler les étapes de cette campagne militante aux origines multiples et internationales permet de comprendre ce qui a permis cette victoire féministe. Lire la suite

Publicités

Internet et le féminisme (1)

L’apparition et la généralisation du numérique et de l’accès à Internet ont profondément renouvelé le militantisme, et a fortiori le militantisme féministe. Mais ce renouveau ne semble pas encore pris en compte par la presse papier : le dernier numéro de Manière de voir du Monde diplomatique (décembre 2016-janvier 2017, n° 150) ne cite que trois références en ligne, sans consacrer un seul article à ce nouveau militantisme ; l’an dernier, un numéro du Magazine littéraire (avril 2016, n° 566), annonçant un vaste dossier « Où en sont les féministes », restait essentiellement historique et inactuel. Causette n’a questionné le numérique dans un débat consacré à la question que ce 19 janvier 2017 (j’en attends l’upload avec impatience). À l’inverse, les nouveaux modes militants oublient souvent le féminisme. Si les combats et polémiques 2.0 sont relayés par la presse écrite ou la radio, ce n’est pas alors le rapport spécifique qu’entretiennent numérique et féminisme qui est questionné. Lire la suite

Après — Avant.

Il y a tous ces petits gestes, que tu fais, les uns après les autres. Ne pas rentrer trop tard, il ne serait plus possible d’appeler — mais pas trop tôt non plus, tu tiens à marquer ton autonomie.

Tu réfléchis à ce que tu veux dire ou taire en attendant le bus, mais tu ne sais plus. Il ne t’a pas écrit, c’est une déception, mais tu ne l’as pas fait non plus. Est-ce à lui de le faire ? Après tout, là aussi tu veux marquer tes limites, et rappeler que tu es, somme toute, un être humain, dont il faut tenir compte. Lire la suite