Réveil difficile

Réveil difficile dans une matinée placée sous les auspices d’une météo peu clémente – mon anémomètre s’agite sous les bourrasques de vent, j’en ferai le relevé plus tard. La lente montée de l’eau dans le café en poudre me rappelle un alambic – la pince du café a disparu, engloutie par le désordre de la veille – et de l’avant-veille, et des jours précédents – laissés sur la table. Le café achevé, j’en entame la décantation dans une longue attente mâtinée de torpeur, à peine éclairée par l’ampoule intermittente du frigo laissé entr’ouvert.

Lire la suite

L’album.

Mais qui a volé le temps, se demandait-elle.

Elle se retrouvait parfois dans un réveil qu’elle ne comprenait, dans une pièce devenue noire, cernée par la poussière, seule matérialisation que le temps offre à qui sait la voir – et à qui doit la repousser du monde. Lire la suite