La fin du mec

Le mec, vous vous souvenez ? Neness, le Neness Renan. Il s’est trouvé tout penaud, à la fin de la deuxième partie, mais il a de la reprise, et il passe la troisième, c’est qu’il faut finir, qu’on se dit. Lire la suite

Publicités

Comment Renanus avec sa langue couvrit tout plein de damnés, et ce que l’autrice vit dedans sa bouche

Ainsi que Renanus avecques toute sa bande entrerent es terres des Rapsodes, tout le monde en estoit joyeux, et incontinent se rendirent a luy, et de leur franc vouloir luy apporterent les clefz de tous textes qu’il vouloit explorer, exceptez les Cabalistiques, pource qu’ils voulurent tenir contre luy, et feirent responce a ses heraulx qu’ils ne se renderoyent: sinon a bonnes enseignes.

Quoy, dict Renanus, en demandent ilz meilleures que la main au pot, et le verre au poing? Allons, et qu’on me les mette a sac. Adonc tous se mirent en ordre comme deliberez de donner l’assault. Lire la suite

Halloteen, ou comment Maman, j’ai raté l’avion est un film de Carpenter

Lors d’une conversation amicale sur un de mes derniers articles, Halloqueen, j’en suis venue à une boutade : le véritable remake d’Halloween pourrait bien être Maman, j’ai raté l’avion. Home Alone ou, en français, Maman, j’ai raté l’avion, est un teenmovie à succès sorti en 1990. Cette comédie familiale est calibrée pour devenir un gros succès de Noël, et la chose ne manquera pas : Maman, j’ai raté l’avion est un film incontournable des enfants nés dans les années 1980 et 1990. C’est en m’appuyant sur cette connivence que je savais commune que je fondais tous mes espoirs comiques.

Maman, j’ai raté l’avion, en y repensant, est bien tourné comme un film d’horreur, certes, sur un mode mineur : c’est même bien un remake inavoué d’Halloween.

Lire la suite