L’enfance en pieds

Quelques souvenirs qui remontent, me procurant une légère ivresse. Mon père, « Papa », que je ne vois pas, mais que je sens : mes pieds sur ses pieds, mes mains dans ses mains, je tends une jambe, penche un peu, suis retenue, rigole à pleins poumons. J’apprends à marcher, comme je ne pourrai plus jamais le faire ; j’en garde la sécurité, et les ombres du carrelage. Lire la suite

Publicités