Quelques conseils aux potos et aux alliés

La période un peu difficile que je traverse en ce moment – chargée, comme souvent dans ce genre de moments, de travail et d’émotions – m’amène à réfléchir à quelques difficultés que je peux rencontrer dans l’élaboration de projets, et plus largement au soutien que je reçois – ou pas. Je me rends compte que ce soutien – ou son absence – suit une ligne généralement genrée, peut-être dû au fait que je suis une femme qui a le plus souvent affaire à des hommes, peut-être à de simples hasards relationnels. Quoi qu’il en soit, cette ligne de genre n’empêche pas de recevoir quelques conseils que j’espère bons, ou qui du moins me feraient du bien, si je les voyais appliqués.

  • Ne prenez pas des nouvelles que quand vous avez une bonne nouvelle à partager, ou un service à demander

Parce qu’il est étonnant: vos proches risquent de s’en rendre compte assez vite, et d’être lassé·e de n’être qu’une aide ponctuelle ou un réceptacle nourrissant votre narcissisme.

  • Ne partez pas du principe qu’un projet qui vous est exposé attend de votre part une critique appuyée et approfondie

Mais essayez plutôt de soutenir vos proches et leur créativité, comme leur bonne volonté. La critique est bonne, mais elle peut attendre un peu, non ?

  • Évitez d’insister quand vous voulez mener un projet avec un de vos proches

Parce qu’il s’agit tout simplement de leur mettre la pression, pour qu’ils ou elles se plient à votre volonté, et non pas de les encourager.

  • Pensez à les encourager et à les soutenir de temps en temps

Parce qu’il y a peu de personnes qui vont tout le temps bien, et si vous le croyez, c’est que vous ne les connaissez pas.

  • Ne rejetez pas en bloc un projet, parce que vous n’aimez pas ce qui existe déjà, le support prévu, sans savoir ce que votre proche veut faire

Et s’il s’agissait d’une bonne idée ? Il peut toujours être sympa d’écouter un peu avant de rejeter.

  • Évitez, de la même façon, de rejeter le milieu (social, universitaire, militant, que sais-je encore) dans lequel s’inscrit votre proche

Parce qu’il peut bien penser qu’au fond, c’est lui ou elle que l’on rejette. L’agressivité à l’encontre d’un milieu n’est souvent qu’une façon mal déguisée de rejeter la personne, et de chercher des subterfuges pour maquiller cette agressivité. Si vous vous sentez mis·e en danger par la position de votre proche, vous pouvez en discuter – ou juste parler d’autre chose. Pour ce qui est du cas particulier de l’intellectuel, l’article que j’avais écrit il y a quelques mois, « Je suis une intellectuelle, et c’est très bien comme ça » est peut-être à relire.

  • Évitez également de profiter du projet ou de la publication d’un proche pour parler de vous, en lieu et place du sujet proposé par ce proche

La prise de parole d’une personne n’est pas pour vous l’occasion de montrer votre science ou votre culture, au détriment du sujet lui-même. Le sujet n’est pas forcément vous.

  • De temps en temps, suivez les projets de vos proches

Pour vous tenir au courant de ce qu’ils ou elles font.

  • Quand vous sentez qu’il y a un couac, vous pouvez vous excuser ou essayer de comprendre

Plutôt que d’expliquer vos propres positions: il est très probable qu’elles ont déjà été comprises, et qu’elles constituent le fond du problème.

  • Ne chercher pas à prouver à tout prix que vous êtes « un bon gars »

Parce qu’encore une fois, le sujet n’est pas forcément vous. Si vous avez besoin de démontrer que vous êtes une bonne personne, c’est que vous ne l’êtes pas tant que ça.

Il va de soi qu’il me faut à moi aussi tenir compte de ces quelques conseils, qui mériteraient d’être étendus. Rappelons-nous que la prise de parole est située socialement, et que les rapports de hiérarchie sociale se retrouvent dans nos conversations, même les plus intimes. L’article d’Antisexisme sur « Le genre et la parole » est des plus éclairants sur ce sujet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s